Archives de
Catégorie : POESIE

SENSUALITE

SENSUALITE

Sens en éveil Regards échangés Ambiance ouatée Pudeur à peine dissimulée Sans mot dire Juste que les soupirs Envahissant l’espace De volutes de désirs De frôlements discrets De glissements encore imparfaits Doucement Maladroitement Prendre le temps Vivre ce temps suspendu Hors d’atteinte Respirer l’espace Retenir le souffle Attiser la flamme Et, Attendre Attendre, encore Juste un peu Pour conserver En mémoire Cet instant unique Ou la vie est une Si belle sensualité © 2017 ET POURTANT JE SOURIS

Passé dépassé

Passé dépassé

  Passé dépassé Secret dévoilé Revenir à la case blessée Souvenir de ce lieu déserté D’une innocence bafouée. Se pardonner et accepter Que l’on peut s’aimer Malgré la rencontre D’un être mal aimé. Qui le temps d’une nuit d’été Vous a basculée, noyée Dans la peur de ne plus être Aimée… Marquée par sa volonté De vous éliminer Se relever et oublier Mais le passé s’est réveillé La jeunesse envolée Le temps de parler, raconter Est arrivé pour ne plus…

Lire la suite Lire la suite

Je suis resté chez ma mère…

Je suis resté chez ma mère…

Je suis resté chez ma mère… J’ai pu accompagner mon père Une année entière Profiter de ce que le temps compté Nous avais réservé Un peu de nostalgie d’un temps absent D’impossibles mots à dire Puis la pudeur a peu à peu libéré la parole Et nous ont offert des éclats de rire Des souvenirs, des regrets et des pardons… Et je suis resté chez ma mère Elle est devenue mon repère Quand « il » est parti vers un…

Lire la suite Lire la suite

Je m’en retourne chez ma mère

Je m’en retourne chez ma mère

Je m’en retourne chez ma mère Pas pour une renaissance Ni par réjouissance Juste un aller sans retour Un passeport périmé D’une vie abîmée Je m’en retourne chez ma mère Vogue la galère La vie a décidé pour moi Lasse des conseils des biens pensants Et des intelligents Des esprits brillants Qui ose encore lancer quelques « Vas-y » bats-toi ! Tu ne pourras plus aller plus bas Oui, mais moi je m’en retourne chez ma mère Pas besoin du…

Lire la suite Lire la suite

Juste envie d’une pause

Juste envie d’une pause

Juste envie d’une pause Sans remettre en cause Soulagée par ma prose Des soupirs de mon âme Les souvenirs d’une femme Suspendre le temps Dépasser les tourments Retenir l’éphémère De notre trace sur terre Enflammer les passions Jusqu’à la déraison Dériver doucement Pour enfin s’aborder Juste envie d’une pause C’est tout ce que j’ose © 2016 ET POURTANT JE SOURIS

Il Meurt Lentement Celui Qui…

Il Meurt Lentement Celui Qui…

Une fois n’est pas coutume, j’avais envie de partager avec vous ce merveilleux poème qui a été toujours attribué à PABLO NERUDA, alors qu’en réalité il est de la poétesse brésilienne MARTHA MADEIROS, je l’ai découverte il y a peu en faisant des recherches. Ce qui importe, c’est que « grâce » à cette erreur très largement répandue, ce magnifique poème a été très souvent aimé, partagé du fait de la notoriété de NERUDA, et l’essentiel n’est-il pas que se transmette l’art…

Lire la suite Lire la suite

Mai (s) …

Mai (s) …

Je n’ai pas d’inspiration A peine encore quelques respirations Etouffées par nombre de mes prisons Quelques illusions parviennent Avec dérision ou déraison Jusqu’à moi. Mais… il y a toujours un mais Qui sonne comme ce mois de « Mai » Celui de ma première respiration Mais ce mais là n’a pas de pluriels Il se veut unique Même qui pourrait être magique Mais là je n’ai pas d’inspiration Juste quelques sensations Poussées par la pulsion De me foutre des mais Encore plus…

Lire la suite Lire la suite

Les Antichambres

Les Antichambres

Ce n’était pas mon idée… Non vraiment pas ! Moi je voulais seulement raconter comme elle avait souri de s’appeler « Monique », l’espace d’un instant privilégié où elle avait été au « vernissage » de sa nouvelle famille choisie. Comment elle se sentait fière de faire partie de cette drôle de bande, avec des artistes, des vrais, des qui ont ce don « divin » de mettre en mots, en images, en chansons, en sculptures, leurs âmes parfois meurtries, parfois joyeuses, même des fois coquines…….

Lire la suite Lire la suite

La nuit

La nuit

Qui a dit que la nuit porte conseil Alors qu’elle n’a pas son pareil Pour réveiller les souvenirs Les erreurs Les aigreurs du passé à ceux Du présent indécent De parsemer d’images Mon cerveau réveillé Qui se bat comme un fou Pour ne plus penser Quels conseils me donner Si ce n’est celui que de ne plus rêver De ne plus céder à la naïveté De croire encore à ma jeunesse Alors que se presse la vieillesse De mon corps…

Lire la suite Lire la suite

Drôle il me demande d’être drôle !

Drôle il me demande d’être drôle !

Bien sûr que je suis drôle Reine de l’humour moi Classée première en à propos Réclamée partout pour mes bons mots Je vais lui pondre un texte Qui percute Distiller quelques uppercuts Qui lui déride sa mâchoire Il ne va pas y croire Pis d’abord z’ont quoi mes textes ? Trop tristes Trop dérangeant Trop larmoyants Je fais ce que je peux D’abord moi « Môssieur » Suis pas une artiste Juste la protagoniste De ma petite vie De mes petits soucis…

Lire la suite Lire la suite

Le ciel est lourd ce soir.

Le ciel est lourd ce soir.

Le ciel est lourd ce soir. Je suis plombée. Je me sens tomber. Le ciel est lourd ce soir. Je vais préparer mes mouchoirs. Je sens mes larmes salées. Mes souvenirs remontés Mon amertume. Pareil au gris du bitume. Le ciel est lourd ce soir. C’est sans espoir. Ton absence est scellée. Ton silence à jamais. Il n’y aura plus d’autres soirs. Ni d’autres matins. Encore moins de lendemains. Tu es parti à jamais. Le ciel est lourd ce soir….

Lire la suite Lire la suite

Hors concours

Hors concours

Hors concours Hors d’atteinte Sans complainte Printanières ou Primesautières Je ne sais m’ouvrir Et revenir Une fleur entre les dents Un sourire éclatant Pour vous chanter le blues de mon printemps… © 2016 ET POURTANT JE SOURIS

Et pourtant je suis là

Et pourtant je suis là

Qu’importe le temps Les mots et les silences Les confidences et les absences Qu’importe le temps Mais jamais je n’oublie Comme je vous sais amis En lettre bleues Bel invisible En lettres rouges En poésie moderne et dansante Prophète des temps modernes Sage, entre les sages Telle l’étoile faite de poussière Etrangers des frontières Mais frères et soeurs Par nos cœurs Par vos âmes bavardes Je suis là Je suis « las » Et par-delà les écrits Les non-dits Les interdits Quand…

Lire la suite Lire la suite

Le tiroir

Le tiroir

J’ai trouvé dans mon tiroir Des morceaux de notre histoire Des bouts d’amour Des promesses de toujours Des cartes brèves de tes séjours Au bout du monde J’ai trouvé dans mon tiroir Mille lettres inachevées Conservées en souvenir De ces paroles jamais dites De cette attente De ton absence De tes silences J’ai refermé l’armoire Et cassé ce miroir Ne plus me voir Jeté mes mouchoirs Je tire ma révérence Lassée de tes absences Epuisée de tes silences Perdu dans…

Lire la suite Lire la suite

Flash Back

Flash Back

Assise à la terrasse du café juste en face où cinq années auparavant m’attendaient une nouvelle chance, une possibilité… J’ai tant aimé tous ces possibles J’ai échafaudé des rêves, des réalités Des devenir, des avenirs… Pourquoi pas aussi pensais-je des « Enfin » Des sourires francs Des paroles sincères Des caresses, des tendresses Des regards complices Des silences prometteurs Des murmures Des soleils chaleureux Des étoiles scintillantes Des lunes pleines et rieuses Des clés de sol Des gammes uniques. Puis…

Lire la suite Lire la suite

J’aime bien les avants

J’aime bien les avants

J’aime bien les avants Avant que tout ne soit tourment J’aime bien les avants Quand il prend les devants J’aime bien les avants Quand le cœur palpite Quand l’émotion crépite Quand le son de sa voix Frissonne au fond de moi Quand le rouge pare mes joues De ses douceurs susurrées De ses baisers volés De ses gestes délicats Qui vibre sur moi Je retiens mon souffle Cache mon émoi J’aime bien les avants Quand il me surprend Délicatement De…

Lire la suite Lire la suite

Tant que la parole

Tant que la parole

Répondre quitte à se répandre Au mépris de vous surprendre Avec seul désir d’entendre Encore La parole Le murmure envolé Messager de sa prison de verre Revenir sans honte Casser les barrières Briser les barreaux Et se glisser tel le papillon sur son épaule Et…Parler… Parler pour ne rien dire Parler pour tout se dire Flotter sur une mer de mots Laissant à quai les maux pour bagages Surplus inutiles Comme au comptoir de nos départs Tant que la « parole »…

Lire la suite Lire la suite

Impair

Impair

  Impair Un père, une mère Une paire Devenue impair Plus de lumières Dans son regard Plus d’envies Dans son lit Plus de disputes De tumultes Des ces décennies Partagées. © 2016 ET POURTANT JE SOURIS

A l’étoile

A l’étoile

Elle voulait encore du temps Du rabe, du supplément Décompter à nouveau les tempos Les quarts temps, les « deux, trois » Elle voulait lui dire comme il était Son étoile, son astre étincelant Brillant désormais éternellement Dans le firmament Elle voulait encore du temps Lui dire qu’il était son âme « frère » Son repère Le reflet de son âme La lumière de sa flamme Quand ensemble il comptait « deux trois » Les temps comptés Les temps dansés Les temps si peu parlés Les…

Lire la suite Lire la suite

L’émoi

L’émoi

    Qui de toi Ou de moi A connu cet émoi A aimé cette sensation De l’essentiel De les cent ciel De l’essence même Qui de nous A donner rendez vous À l’aube de nos corps Au crépuscule de nos âmes Au solstice de nos réveils Qui de toi Ou de moi A réveillé cet émoi C’était moi Ou bien toi Non c’était nous Ce si merveilleux nous Réunis par notre Tout. © 2016 ET POURTANT JE SOURIS

Moi sans Toi…

Moi sans Toi…

Je vis ton absence dans toutes mes souffrances Je devine tes incertitudes Perdre tes habitudes Te fait peur Pourtant moi Je t’aime par-delà les frontières De mes impossibles Je t’aime par-delà les misères De l’indicible Ne me quitte pas Fredonne Brel Ne retiens pas tes larmes Susurre Amel Les titres des mélodies tournent en boucle En fond musical annonçant la tristesse de mon cœur Qui ne bat que pour toi Toi que j’ai rêvé appelé de toutes les forces De…

Lire la suite Lire la suite

Elle et Lui

Elle et Lui

    Elle était là encore abasourdie Gorge nouée, Cœur affolé Le combiné du téléphone encore à la main Seuls les bips signifiant qu’il avait depuis fort longtemps raccroché… Transperçait ce silence assourdissant Combien de temps s’était écoulé Elle ne saurait le dire Dans ces moments précis Le temps se fige Telle une éternité Quand il lui a chuchoté qu’il ne pouvait pas Que la vie est ainsi faite De ces incertitudes De ses habitudes Qu’il ne voulait plus faire…

Lire la suite Lire la suite

Chanter les plumes

Chanter les plumes

Faire chanter la plume De l’âme à la plume De la plume à nos cœurs Y laissé quelques plumes Au hasard de nos maux Mots emplumés De nos soupirs oubliés De nos murmures évaporés Au gré de nos vies Aux rêves de nos envies Aux envies déplumées Aux cœurs dépouillés Aux chagrins inégalés De nos plumes envolées Dans l’oubli de nos passions De celles qui font encore © 2016 ET POURTANT JE SOURIS

Quand j’aurai le courage

Quand j’aurai le courage

Quand j’aurai le courage Revenue de mon naufrage J’oserai mettre en lumière mes blessures Mes fêlures Mes fissures Mes souvenirs Mes repentirs Mes soupirs Quand j’aurai le courage Du haut de mon bastingage Je choisirai ma plume En forme d’enclume Lestée de mes brumes Quand j’aurai le courage Je vous dirais mes états d’âme Quand j’aurais le courage De n’être qu’une femme… © 2016 ET POURTANT JE SOURIS

J’aime les possibles

J’aime les possibles

J’aime les possibles J’ai traversé des réels Alors que je rêvais d’irréel Souvenirs de batailles De cris en braille De réponses insolentes D’ignorance indolente Itinéraire parsemé De souffrances D’errances inachevées J’aime les possibles Et ne trouve que l’impossible J’ai livré des combats Seule sans vos bras Réussi à me maintenir Parvenu à me retenir Aux quais de mon amé De mon moi J’aime les possibles Lorsque je serai invincible Et ce malgré vos mains absentes Quand je serai devenue irréductible…

Lire la suite Lire la suite

Et pourtant je souris…

Et pourtant je souris…

Je déambule Je préambule Je me dissimule Je m’immobilise Me paralyse Je m’idéalise des réponses Des solutions Voyant venir leurs questions Je me prémunise, réponses antidotes A toutes leurs questions idiotes Sous leurs airs compatissants De médecins bienveillants Cachets bonheur Remèdes malheur Cercle infernal de ma cellule Je fais un pas puis deux Je décide Je planifie Je magnifie ma vie Je me dis que je suis jolie Et pourtant leur souris… Je leur dis Oui Les rassure Leur fait…

Lire la suite Lire la suite

Un Ami m’a dit…

Un Ami m’a dit…

Un Ami m’a dit…. Allez dépose ton sac à dos Dis que cela te pèse trop Que tu ne peux plus, ne sais plus Cries ta colère de ne pas te montrer La lumière… Alors J’ai vidé mon sac à dos J’y ai trouvé des larmes, des blessures, des fêlures, Des bonheurs éphémères Des joies simples Des rires d’enfant Des soucis d’adolescent Des mariages en galères Des familles en guerre Des misères inhumaines Des silences criants Des cris sans effet…

Lire la suite Lire la suite

Toc Toc Toc

Toc Toc Toc

Trois coups résonnent dans ma tête Et me renvoie A mes souvenirs du « gendarme » Du théâtre de mon adolescence Toc toc toc Derrière les rideaux lourds de velours pourpres Annonçant le début d’un premier acte De la première scène…. Silence dans la salle Juste le murmure d’un public impatient Suspendu aux lèvres des premiers mots prononcés Définissant le devenir du spectacle Comédie Tragédie Comme la vie… Magie des souvenirs Et me voilà transportée sur la scène de cette…

Lire la suite Lire la suite

Quelques Notes

Quelques Notes

Quelques notes jouées sur Cet écran blanc Que de mon clavier ami Je vous l’adresse dans la sincérité du moment Ce courage de l’instant présent A vous homme de l’ombre Ne soyez pas trop sombre Et de temps en temps Oubliez ce vent violent Qu’importe les tourments Les errements Prenez ce présent Affectueusement Au premier humain Qui m’a tendu la main Dans cet univers Fait de mystères Et faites de temps en temps Halte par ici Il y fait parfois…

Lire la suite Lire la suite

Esquisse

Esquisse

Juste une esquisse de paroles Un soupçon de présence Que je vous adresse Telle une prouesse De celle qui a fait confidences De ses silences et des absences De celle qui a osé se mettre en évidence S’exposant Aux jugements bienveillants Aux regards insolents Aux offres éphémères Aux promesses de lumière De quelques solitaires Aux jeunes fougueux Aux adultes malheureux Timides Intrépides Orgueilleux Chaleureux Un arc en ciel d’adjectifs Une palette de couleurs De ces âmes bavardes Aux couleurs parfois…

Lire la suite Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :