Mes mots sont dérisoires…

Mes mots sont dérisoires…

080123133408_57

Je suis une goutte d’eau qui se noie dans un océan de désastre, et qui ne sait pas nager…

Je me sens comme une “imposture” n’ayant que mes colères que je partage pensant que si je criais même sur papier cela ferait écho et que peu à peu, à nous tous nous pourrions, par notre rage commune, changer les choses, réussir à faire tomber l’abominable chemin vers une non-humanité grandissante.

Je perds peu à peu ce qui me reste de volonté de bienveillance envers « l’autre », mais cet autre a un visage d’enfer, élevé à la haine, voulant décimer toutes nos démocraties, qui bonan mallant nous ont permis la liberté de choix, de vie, de paroles, de sexualité, de religion ou de laïcité.

Cet autre qui se revendique porteur de vérité, cet autre qui hier allait à l’école avec moi, vous, riait de nos liens de parenté, des cousins selon les textes.
Cet autre qui le siècle dernier mangeait à nos tables, buvait de l’alcool en «boite », draguait sans dénigrer, chantait les tubes de « Montagné », ah oui on y croyait au slogan « ON VA S’AIMER »…

Et puis je vois, n’ayant pas la connaissance géopolitique suffisante, que cet autre a peu à peu puis radicalement, renié nos partages, nos modes de vie, notre parenté, pas seulement la mienne, non totalement : l’Humanité.

Cet autre n’est pas un animal, ce serait trop injuste pour le monde animal.
Cet autre est un monstre, un produit, né de l’abjecte indécente famille dont il se sent frère « LE MONDE DE LA MORT ET DE LA BARBARIE ».

Mes mots sont dérisoires, mais mes maux sont les nôtres et j’ai encore l’infime espoir que demain nos enfants, nos petits-enfants, connaîtrons ce monde coloré, bienveillant et humaniste que nos poètes ont si bien chanté.
Tant que nous préfèrerons la Vie à la Mort…

Je ne pouvais pas finir ce billet sans un peu d’espoir…

© 2016 ET POURTANT JE SOURIS

6 réactions au sujet de « Mes mots sont dérisoires… »

Un J'aime c'est agréable, mais vous lire sera un réel plaisir ..Merci

%d blogueurs aiment cette page :