Moi sans Toi…

Moi sans Toi…

banc

Je vis ton absence dans toutes mes souffrances
Je devine tes incertitudes
Perdre tes habitudes
Te fait peur
Pourtant moi
Je t’aime par-delà les frontières
De mes impossibles
Je t’aime par-delà les misères
De l’indicible

Ne me quitte pas
Fredonne Brel
Ne retiens pas tes larmes
Susurre Amel

Les titres des mélodies tournent en boucle
En fond musical annonçant la tristesse de mon cœur
Qui ne bat que pour toi
Toi que j’ai rêvé appelé de toutes les forces
De mon âme

Je n’ai pas de pouvoirs magiques
Pour que cette vie unique
Soit colorée à nouveau
Des sourires sur mon visage
Des battements de mon cœur
De l’attente de l’être aimé
Etre aime de toi
Toi que je connais déjà

Brel me parle me conforte
Dans l’impossible rêve
Au creux de mes prisons
De mes passions inavouées
Inachevées
De cette vie rêvée

Paumée dans ma pièce
Volets clos
Pas un seul sanglot
Ne parvient à s’évader
De ma gorge nouée
Je voudrais crier
Me révolter
Je suis anesthésiée

Paralysée de toutes mes peurs
De toutes mes douleurs
Que je jette ici
Sur le blanc immaculé
Des pages blanches
De mes espoirs perdus
De mes souffrances invaincues
De mes soleils disparus
De mes chansons muettes

De mes mélodies sensuelles
Que mon corps meurtri
N’a pas retrouvé
Des années passées immobilisée
Statufiée, glacée
Perdue la chaleur des bras réconfortants
Egaré la passion des âmes réunies
Je suis seule
Dans cette s solitude
Cet abîme
D’où je ne sais m’échapper

La vie éternelle
Ne m’a pas appelée
Je l’ai défiée
Priée de m’aider
Elle m’a rejetée
Pas pressée
M’a répondu l’Eternité.

Alors, je suis là et je t’attends… Toi

© 2016 ET POURTANT JE SOURIS

5 réactions au sujet de « Moi sans Toi… »

  1.  » Quelque soient les larmes qu’on pleure , on finit toujours par se moucher  » J’entendais…
    Je me disais :
    Mais veux tu que je te dise ?….C’est vrai !
    On se mouche . On met le mouchoir dans sa poche. Et on se rend compte que ce qu’on ne veut pas laisser partir ;c’est l’idee de l’amour.
    La pensee obsessionnelle qui remplit la vie; d’un « autre  » pour ETRE, quand on ne sait pas qui on est .
    Que dit CE regard pose sur soi , quand il deserte , choisit ailleurs ?
    Il dit  » You’re not enough  » .
    Et c’est avec CA que l’on reste pour le reste de sa vie ?

    What if… You are so much more ?

  2. MON POSTE EST INCOMPLET: LA PHRASE COMPLETE C’EST :

     » ….JE ME DISAIS QUI A INVENTE CE DICTON A « DEUX FRANCS CINQUANTE » ? QUELQU’UN QUI N’A JAMAIS AIME , QUI N’A JAMAIS CONNU LA PASSION ! »
    MAIS QUE VEUX TU QUE JE TE DISE ?…. C’EST VRAI !

Un J'aime c'est agréable, mais vous lire sera un réel plaisir ..Merci

%d blogueurs aiment cette page :