Pourquoi.!?

Pourquoi.!?

Tant de pourquoi nous assaillent, chacun de nous ses réponses, ses angoisses, de ne pouvoir dire, crier, quand face à nos pages blanches, devenues écran de lumière, parfois aveuglant, parfois cinglant.
Tant les reproches faits à soi-même de notre immobilisme, notre mutisme, nous font mal à l’âme, mal aux autres.
Alors ne reste que le retrait en silence, n’y voyez aucune insolence, juste la survie de ce qui reste encore, notre vérité, notre intimité, que pudiquement nous ne pouvons évoquer avant de nous réparer, nous pardonner, nous aimer…

Le mot unique est lâché l’Amour, le vrai, celui de soi avant de se perdre dans celui des autres, à tout prix parfois à n’importe quel prix… parfois cher payé, addition à perpétuité, remords, regrets, blessures ou fêlures, toutes ses cicatrices nous appartiennent et personne n’a le droit de les juger, de les quantifier, tant que nous n’aurons pas réussi à nous aimer…

Il est des apprentissages qui prennent une éternité, une telle immensité dont on se perd parfois dans les labyrinthes de nos vies, de nos coeurs meurtris, nos déceptions amères, ou nos peines quotidiennes…

Moi j’ose vous dire ici, sans pudeur Pourquoi pas ?…. vers la vie…vers vous vers « moi » enfin, demain, à deux mains, dans vos bras ouverts de générosité et de sensibilité…

Pardonnez ce brouillon, car je suis moi-même encore embrouillée mais comme à mon habitude, j’écris quand mes doigts rejoignent mon âme qui se veut enfin bavarde…

© 2016 ET POURTANT JE SOURIS

4 réactions au sujet de « Pourquoi.!? »

  1. C’est une belle place a habiter que de pouvoir sortir du silence .
    J’ai note pour moi même , qu’avant de trouver un autre lieu a vivre, on devait passer par un « no man’s land « ou le courage de survivre sans les autres ( et souvent dans l’absence de soi ) précédait l’accès a un monde nouveau.
    Souvent , ce monde n’est même pas accessible a la pensée . C’est dur de se projeter dans l’avenir quand le temps qui passe ne se compte plus .
    Oui , il y a des apprentissages qui dureraient une éternité si on se laissait aller a leur rythme …entre soi et soi , la ou l’on s’est perdu .
    Il faut encore croire que l’on puisse être adéquate a l’agitation d’un monde qu’on a quitte depuis longtemps. L’envie des autres, aussi , se perd .
    On n’est finalement serein qu’avec soi . Et les autres , ceux qui harcelaient a la vie ; ne viennent plus a frapper a la porte que de temps a autre .
    Alors ,vraiment, c’est une belle place a habiter , que de pouvoir sortir du silence…

    1. Merci pour ce premier commentaire et j’espère pas le dernier. ..
      J’aime particulièrement « Alors ,vraiment, c’est une belle place a habiter , que de pouvoir sortir du silence. ..
      Que je me tais. …jusqu’à la prochaine fois

  2. ♡ l’histoire de l’amour de soi avant que de vouloir l amour de l’autre ou des autres reste je crois la grande histoire de notre vie… l’inconciliable l’irrésolue …
    faire de soi en aimable avant d’être un aimé… compliqué.
    Impossible ? ..peut-être pas mais compliqué c’est sûr.

    1. Oui je pense aussi que c’est bien la grande aventure. .,! Compliqué .!? absolument mais ne sommes nous pas le pléonasme parfait de cette vérité. ..
      Merci pour ton intérêt essentiel pour moi

Un J'aime c'est agréable, mais vous lire sera un réel plaisir ..Merci

%d blogueurs aiment cette page :