Tant que la parole

Tant que la parole

souffle papillon

Répondre quitte à se répandre
Au mépris de vous surprendre
Avec seul désir d’entendre
Encore
La parole
Le murmure envolé
Messager de sa prison de verre
Revenir sans honte
Casser les barrières
Briser les barreaux
Et se glisser tel le papillon sur son épaule
Et…Parler…
Parler pour ne rien dire
Parler pour tout se dire
Flotter sur une mer de mots
Laissant à quai les maux pour bagages
Surplus inutiles
Comme au comptoir de nos départs
Tant que la « parole » nous suffira…

© 2016 ET POURTANT JE SOURIS

5 réactions au sujet de « Tant que la parole »

  1. « Laissant à quai les maux pour bagages
    Surplus inutiles
    Comme au comptoir de nos départs  »

    …Et lorsqu’ils sont  » enregistres  » les laisser derriere soi . Partir vers une nouvelle destination sans excedent de bagage pour lesquels on aurait encore a payer , en sachant que pendant le sejour on ne portera plus les vieilleries entassees par peur de manquer…

Un J'aime c'est agréable, mais vous lire sera un réel plaisir ..Merci

%d blogueurs aiment cette page :